Le secrétariat régional

Le secrétariat régional

Depuis avril 2013, le secrétariat régional est constitué de Pierre-Philippe Dardenne de Jumet, de Vincent Debruyne de Gerpinnes, de Laurence Hennuy de Fleurus et d’Aubry Mairiaux de Fontaine-L’Evèque. Ils assument collégialement la coordination, l’animation du groupe régional et en sont le porte-parole, en étroite concertation avec les mandataires politiques.

Coordonnées des secrétaires régionaux:

Pierre-Philippe Dardenne

Mail: pphdardenne@hotmail.com

charleroi_pierre_philippe_dardenne.jpg

Vincent Debruyne

Mail: vincent.debruyne@ecolo.be

GSM: 0473.949.915

Gerpinnes_Vincent.jpg

Laurence Hennuy

Fleurus_Laurence.jpg

Aubry Mairiaux

Mail: aubry.mairiaux@gmail.com

GSM: 0497/86.12.80

Rue de Mons 97 à 6140 Fontaine-l’Eveque

867541103.jpg

Le ministre

Le ministre

Jean-Marc Nollet

– Vice-président du Gouvernement wallon,

– Ministre wallon du développement durable et de la fonction publique,

– Ministre communautaire de la fonction publique, de la recherche et de l’accueil de l’enfance.

Compétences Région wallonne

Vice-président

– Energie
– Logement
– Coordination alliance-emploi-environnement
– Fonction publique
– Gestion immobilière
– Infrastructures de l’accueil de l’enfance
– Recherche scientifique

Compétences Fédération Wallonnie-Bruxelles

Vice-président

– Fonction publique
– Recherche
– Gestion immobilière & bâtiments scolaires
– Accueil de l’enfance / ONE

Adresse des cabinets

Région Wallonne

Place des Célestines, 1
5000 NAMUR
Tél. : 081/32.18.11
Fax : 081/32.17.22

Fédération Wallonnie-Bruxelles

Place Surlet de Chokier, 15-17
1000 BRUXELLES
Tél. : 02/801.76.11
Fax : 02/801.76.00

www.nollet.info

jmn36.jpg

Les députés Wallons et de la Fédération Wallonnie-Bruxelles

Les députés Wallons et de la Fédération Wallonnie-Bruxelles

Isabelle Meerhaeghe, Députée wallonne et communautaire

Contact : isabelle.meerhaeghe@ecolo.be ou 071/238020.

Profil complet

Matières de prédilection :

-Fonction publique & administration
– Le logement
– Les infrastructures d’accueil de la petite enfance
– La rénovation urbaine
– La politique de santé
– La politique d’égalité des chances

picture.jpg

Xavier Desgain, Député wallon et communautaire

Contact : xavier.desgain@ecolo.be

ou auprès de son assistant : Julien Lechat au 071/23.80.26

Profil complet

Matières de prédilection :
– La coordination du Plan Marshall 2.Vert
– La politique de l’énergie
– Les aéroports, ainsi que leur équipement et leur exploitation.
– compétitivité, ainsi que les PME et l’agréation des entrepreneurs
– L’Environnement

46.jpg

Vers une nouvelle politique énergétique en Wallonie

Vers une nouvelle politique énergétique en Wallonie

Communiqué de presse – 19 novembre 2011

Ce vendredi 18 novembre, le Ministre wallon de l’Energie Jean-Marc Nollet a participé à un déjeuner d’actualité à la Maison des Projets et des Débats, à Namur. Entouré d’une trentaine de dirigeants d’entreprises de la Province de Namur, le Ministre a présenté son travail et sa vision pour une nouvelle politique énergétique en Wallonie.

Tour à tour, la priorité à l’isolation, l’Alliance Emploi-Environnement, la sortie du nucléaire, le défi des énergies renouvelables, le mécanisme des certificats verts, crise mondiale et indépendance énergétique ont été éclairés et commentés.

30% d’électricité verte dès 2016, 20% de la consommation d’énergie à partir de sources renouvelables en 2020 dont 8.000 GWh d’électricité produits sur le sol wallon.

Jean-Marc Nollet l’a dit, non sans humour: il ne compte s’arrêter de travailler que lorsque la Wallonie aura une consommation d’énergie 100% basée sur le renouvelable.
Cet horizon, les quatre Ministres de l’Energie (Paul Magnette pour le fédéral, Evelyne Huytebroeck pour la région de Bruxelles-Capitale, Freya Van den Bossche pour la Flandre et Jean-Marc Nollet pour la Wallonie) l’ont fixé à 2050. A cette date-là, Jean-Marc Nollet aura 80 ans…

1321887660.jpg

ECOLO rappelle son exigence d’une transparence et d’une sécurité absolues pour les riverains et pour les travailleurs des sites nucléaires

ECOLO rappelle son exigence d’une transparence et d’une sécurité absolues pour les riverains et pour les travailleurs des sites nucléaires

Depuis de nombreuses années, ECOLO s’interroge sur la sécurité du site de l’Institut des Radios Eléments (IRE) situé à Fleurus et suit de très près chaque incident connu, notamment ceux conduisant au rejet de substances radioactives dans l’atmosphère. Les Verts réclament en la matière une transparence et une sécurité absolues.

Les rejets d’iode radioactif à l’été 2008 ont, enfin, conduit à la mise en œuvre d’une étude épidémiologique sérieuse – étude réclamée par la locale Ecolo de Fleurus depuis 2005 – sur les cas de cancers autour des sites nucléaires. Les résultats de celles-ci sont diffusés petit à petit et semblent, malheureusement, valider les craintes exprimées. La prévalence des maladies de la thyroïde aux alentours de l’IRE a en effet été confirmée hier au conseil communal de Fleurus.

Face à l’inquiétude légitime des riverains de ce site, notamment à Fleurus, Farciennes, Charleroi, Sambreville ou Jemeppe, ECOLO demande que les travaux réalisés par l’Institut Scientifique de Santé Publique soient accélérés et rendus publics dès que possible. Le député fédéral Georges Gilkinet réinterrogera en ce sens à la Ministre de la Santé, Laurette Onkelinx. De même, ECOLO continuera de réclamer une sécurité absolue sur le site de l’IRE afin de préserver la santé des riverains et des travailleurs. Les travaux récents de la Sous-commission de
Sécurité Nucléaire du Parlement fédéral et les auditions des responsables de l’IRE ont montré l’énormité des enjeux et la difficulté d’assurer une sécurité totale sur un site nucléaire. De nombreux efforts restent à réaliser au niveau de la maîtrise des rejets, des processus de contrôle interne, du recours au personnel intérimaire, de la formation des travailleurs ou de la transparence et de l’exhaustivité de l’information aux citoyens.

Pour ECOLO, la localisation d’une entreprise aussi dangereuse que l’IRE, à une telle proximité des habitations, et l’impact potentiel des rejets radioactifs sur les régions voisines, impose une vigilance totale des autorités publiques.

S’ils reconnaissent l’utilité en matière de santé publique des réactifs médicaux produits à l’IRE, les Verts, soulignent ce paradoxe à résoudre d’urgence, qui veut que la production de ces produits en viendrait à rendre gravement malades d’autres personnes. Il s’agit d’une question qui ne peut être ignorée ou mise de côté, elle doit constituer une priorité absolue et quotidienne.