Table-ronde “Vieillissement”, moment de rencontre entre le secteur et Ecolo

En juin 2016, Belfius a sorti une étude sur le vieillissement et ses impacts politiques probables1. Dans un contexte où le nombre d’habitants continue à croître d’environ 16 % dans des projections jusqu’à 2060, on constate que c’est surtout l’allongement de la durée de vie qui augmente le nombre d’habitants. En 2016, la population de plus de 65 ans représentait 17 % de la population totale du pays. En 2060, elle devrait atteindre près de 25 %.

Cette évolution démographique connaît une disparité entre les régions du pays puisque la Flandre « vieillit » plus rapidement que la Wallonie et Bruxelles. Mais la disparité est réelle également au niveau local, entre les communes et est due à une migration à l’interne du pays qui s’effectue en fonction du cycle de la vie des personnes. Par exemple, les villes universitaires vont présenter une population plus jeune.

Les conséquences que pointe Belfius commencent avec le financement des pensions et passent par le financement du système de santé et de sécurité sociale ainsi que par celui d’infrastructures publiques adaptées. Le nombre de personnes dépendantes augmentera et tous les secteurs devront s’adapter : logement, social, médical, médico-social, pension, mobilité…

Nous avions tenu une première table-ronde sur le vieillissement de la population en 2014. A l’époque, la discussion avait révélé différents problèmes et enjeux. Les invités avaient évoqué l’hébergement des seniors, la santé et les soins nécessaires ainsi que les activités de loisirs ou citoyennes des aînés. Et les principaux enjeux qui ressortaient de la discussion sont :

  • Le maintien à domicile et l’accès au logement, l’adaptation du logement

  • L’individualisation des droits

  • Le manque de médecins gérontologues ou gériatres

  • Le soutien aux aidants proches

  • L’aménagement des abords des Maisons de repos, de repos et de soins etc.

  • L’accessibilité financière des patients aux soins qui passe par une augmentation des petites pensions, l’accord automatique du statut omnio pour des revenus inférieurs à 1330€, l’organisation de l’offre de soins par territoire de santé

  • L’information aux patients et à leurs proches notamment sur les maladies neurologiques

  • La prévention du suicide (en incluant tous les acteurs du secteur)

  • Une attention à la mobilité et aux loisirs des seniors

Ainsi, la régionale Ecolo de Charleroi a invité à nouveau des acteurs liés à cette thématique pour qu’ils viennent parler de leurs réalités de terrain, de leurs pratiques, des difficultés qu’ils rencontrent, des résultats qu’ils obtiennent, des modes de financements, des politiques mises en place, de leur évolution depuis 2014 et de celles qu’on devrait initier, le tout sous un angle carolo. Ce sera l’occasion de refaire le point sur cette question fondamentale et de découvrir de nouvelles réflexions et idées à développer.

Voici les profils des acteurs invités pour parvenir à un panel représentatif qui reflète la diversité et la réalité du terrain :

  • des directeurs de maisons de repos ou de centres de jour,

  • des agents des CPAS ou des plans de cohésion sociale (PCS)

  • des soignants et des aides à domicile

  • des acteurs du monde de la santé carolo

  • des animateurs de lieux de loisirs pour les aînés

  • des représentants des mutualités et des syndicats

  • des associations d’aide aux personnes âgées

Le déroulement de la table-ronde est pensé pour permettre au plus grand nombre de s’exprimer tout en lançant les discussions sur une base commune.

Ainsi, nous commençons la matinée par de courtes présentations d’acteurs représentatifs du terrain qui, en une dizaine de minutes maximum chacun, nous brossent un panorama du vieillissement de la population en passant par un état des lieux, les difficultés et les besoins les plus importants qu’ils rencontrent ainsi que les perspectives et les solutions qu’ils envisagent.

Nos invités sont :

  • Geneviève Houioux, spécialiste de la question pour l’Observatoire de la Santé du Hainaut (OSH), viendra nous présenter des chiffres concrets mais aussi des actions que met en place l’Observatoire face à ces enjeux, notamment en termes de participation citoyenne.

  • Jean-Michel Lheureux, expert de l’AVIQ, nous proposera les réflexions et les pistes de solutions qui sont envisagées au sein de l’administration de la Région Wallonne ainsi que les grandes lignes des actions déjà menées aujourd’hui.

Ensuite, la table-ronde s’ouvre au reste des participants qui peuvent tous apporter leur point de vue soit sur ce qui a été présenté soit sur leur vécu personnel. L’animatrice de la réunion, Isabelle Meerhaeghe, coprésidente régionale, poussera dans un second temps de la discussion à passer à des solutions, concrètes et réalisables, que les acteurs présents pourraient imaginer.

Après la matinée de travail, Ecolo, en fonction des échanges, produira un compte-rendu exhaustif de la matinée ainsi qu’un résumé. Ces derniers seront partagés avec les participants mais également avec tous ceux qui en auraient fait la demande. En effet, nombreux sont ceux qui ont reçu notre invitation et qui ne savent pas venir sur place, mais ils se sont montrés intéressés à avoir le suivi de cette table-ronde.

Sur cette base, à l’écoute des professionnels du secteur, le parti Ecolo veillera soit à développer des interventions ou des propositions au sein des parlements concernés et/ou des conseils communaux, soit à intégrer certaines dimensions dans son programme politique en fonction de ce qui semblera le plus pertinent et le plus utile pour permettre aux solutions suggérées par les participants de se mettre en place.

L’idée est bel et bien qu’Ecolo se mette à l’écoute d’un secteur et produise un travail politique qui aille dans la bonne direction pour les professionnels du secteur.

Le vieillissement va influer fortement à l’avenir sur notre société et sur le fonctionnement de nos communes. Il faudra prendre cette dimension en compte et avancer des solutions qui permettent à chacun de garder sa dignité et de vivre bien demain. Il s’agira d’un enjeu politique majeur pour les prochaines décennies et c’est maintenant que nous devons trouver les solutions pour construire demain.

Christophe CORNU,

Aubry MAIRIAUX,

Isabelle MEERHAEGHE

Coprésidents régionaux

Retour Presse : Les personnes âgées, un enjeu pour Ecolo – DH

1https://www.belfius.be/common/FR/multimedia/MMDownloadableFile/PublicSocial/Expertise/ThemaAnalyses/MMDF%20Impact%20du%20vieillissement%20de%20la%20population%20pour%20les%20acteurs%20locaux.pdf